Comment financer son logement ?

0

Les Français sont nombreux à vouloir acquérir leur résidence principale. Durant ces dernières années, le nombre de crédits immobiliers a explosé dans toute l'Europe. Les taux d'intérêt étant bas, les Français ont pu bénéficier d'une solvabilité accrue. Pour conserver leurs parts de marché, les banques ont sacrifié leur marge ce qui a permis de booster le marché de l'immobilier.

Comment recourir à l'emprunt ?

Pour acheter leur résidence principale, les futurs acquéreurs sont en grande majorité contraints de solliciter un financement pour une durée moyenne de 25 ans. Les courtiers en crédit immobilier permettent de faire de belles économies et il est évidemment conseillé d'y avoir recours. Leur job est de négocier le meilleur taux du marché moyennant des honoraires à la charge de l'emprunteur. Outre le taux négocié, le courtier sera votre intermédiaire pour obtenir le contrat et éventuellement tous les services associés à un crédit (assurance emprunteur, assurance habitation…). N'oubliez pas de faire des simulations pour connaître le montant de vos échéances mensuelles et par voie de conséquence votre taux d'endettement. Les prêts réglementés sont souvent très utiles pour faire baisser le montant des échéances mensuelles, mais ils sont soumis notamment à des conditions de revenus. 

Comment choisir la meilleure offre ?

Outre le taux, l'acquéreur doit prendre en compte dans son choix tous les frais annexes qui alourdissent la charge de l'emprunt. On peut citer les frais de dossier, mais aussi les frais de garantie. Si un établissement financier multiplie les garanties, il n'y a aucun doute que les frais de prise de garantie seront également plus lourds. Il est donc important de prendre en compte tous les accessoires et de comparer les offres en vérifiant le TAEG. Bien évidemment, pour comparer le TAEG il est nécessaire de vérifier que les prestations sont similaires. À défaut, la comparaison est sans objet. En cas d'acquisition, la garantie la plus usuelle est un privilège de prêteur de denier. Cette sûreté est moins onéreuse qu'une hypothèque conventionnelle alors même qu'elle présente les mêmes avantages pour la banque. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here